Médias sociaux : les nouveaux chemins des campagnes de prévention routière

IBSRCe weekend comme chaque weekend, des milliers de jeunes sortiront en voiture. En moyenne, deux d’entre eux n’en reviendront jamais. Pour faire diminuer ce chiffre, l’IBSR (Institut Belge pour la Sécurité Routière) lance régulièrement des campagnes de préventions. Qu’elles soient choquantes, cyniques, instructives, provocantes, elles étaient jusqu’ici diffusées par les canaux de communication traditionnels (TV, radio, presse, affichage). Analysons donc l’ouverture aux médias sociaux de la dernière campagne proposée…

Le lieu du crime : la route

accident de voitureIl est souvent difficile de faire comprendre à un ami qu’il a trop bu, qu’il devrait s’abstenir de prendre le volant. Le weekend, près d’un tiers des accidents graves impliquent des jeunes. Par ailleurs, quatre jeunes sur dix avouent être déjà montés dans une voiture conduite par un chauffeur ivre. Et malheureusement, ces chiffres restent élevés et ne semblent pas diminuer malgré les nombreuses actions de prévention organisées depuis de longues années déjà…

Le témoin : l’IBSR

L’IBSR (Institut Belge pour la Sécurité Routière) est une association sans but lucratif visant à promouvoir la sécurité routière. L’institut s’est vu confier un nombre croissant de missions depuis sa création en 1986. Sa mission centrale revient à contribuer activement à la réduction du nombre de tués sur les routes. L’instrument le plus puissant dont dispose l’IBSR est la sensibilisation.

La brigade d’intervention : les jeunes eux-mêmes

L’IBSR a donc frappé fort! Sa nouvelle campagne, ayant pour cible les jeunes conducteurs, se veut aussi moderne que provocante. En effet, elle utilise un canal de communication pour le moins inhabituel dans le milieu de la prévention routière : Facebook. Le choix de ce média n’est pas innocent. Il touche la quasi totalité des personnes de moins de 32 ans (plus de chiffres sur Voice.be). Il permet en outre au message de prévention d’aller d’un jeune vers un autre jeune, sans association à l’autorité (une « communication Youth2Youth »). Avec une efficacité que Benoît Godart, porte-parole de l’IBSR, espère plus élevée que celle des campagnes passant par les canaux de communication classiques.

Retour au début de l'article

L’arme : « Article de journal »

Article de journal annonçant la mort de votre humble blogger...

L’application s’appelle « Article de Journal« . Le principe est assez simple : une application permet d’interpeller indirectement un ami que l’on considérerait comme dangereux au volant. Quelques clics plus tard, une fausse « une » de journal annonce la mort de l’intéressé dans un accident de voiture. Concrètement, il suffit d’encoder la marque de sa voiture, sa localité et son endroit de sortie préféré et ces éléments vont s’intégrer dans un article que votre ami reçoit par e-mail.

Cette méthode peut choquer mais elle attire l’attention d’une partie du public cible qui réagit : « les jeunes comprennent mal les dangers de l’alcool lorsqu’on est sur les routes, donc je pense qu’un gros coup de poing est une bonne chose ». Il est à noter que, suite à certaines réactions négatives, l’application a cependant été modifiée. La personne qui reçoit désormais le message est clairement informée que l’article en question est un faux. Mais aussi que le message est exclusivement destiné à la personne qui est citée dans l’article.

Les conclusions de l’enquête

Chaque week-end, un tiers des accidents graves impliquent des jeunes. Ces chiffres restent élevés malgré les nombreuses actions de prévention. Il est à espérer que cette campagne « article de journal » portera ses fruits. Mais, pour ce faire, ce sont les jeunes qui doivent prendre les choses en main. Reste à voir s’ils arriveront à sauver leurs amis…

Retour au début de l'article

Compléments d’enquête

Un weekend pas comme les autres : 10 morts

Site Go for Zero – Bob

Site de l’IBSR

Retour au début de l’article

Poster un commentaire

2 Commentaires

  1. Ginette Algarman

     /  29 novembre 2011

    Monsieur Jacques,

    Je vous remercie pour mettre en lumière ce fléau des accident de la route ! Il y a encore beaucoup de travail à faire malheureusement

    Votre webb sit est vraiment intéressant et nous attendons la suite des articles

    Belle soirée et merci

    Ginette Algarman

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :