Baromètre politique de décembre 2011 : les grandes tendances

Le baromètre politique nouveau est enfin arrivé! Baromètre politique "La Libre/RTBF/Dedicated Research"
Référence depuis 1984, le baromètre politique « La Libre/RTBF/Dedicated Research » débarque dans vos médias ce weekend. Et il sera pour le moins difficile à digérer pour certains! Qui aura la gueule de bois?!?

Petite nouveauté

Il est à noter que le baromètre de La Libre, la RTBF et Dedicated Research est une petite nouveauté. En effet, jusqu’ici, La libre collaborait avec RTL et Ipsos. Ces derniers se sont retournés et présenteront désormais un autre baromètre, en collaboration avec le journal Le Soir. Un prochain article illustrera les tenants et aboutissants de ce divorce.

Wallonie

Répartition des forces politiques en Wallonie

Dans le classement des personnaliés, la moyenne de confiance du « Top 20 » y est tombée en deux mois de 19,4 à 16,6 : 16 personnalités sur les 20 premières sont en recul. Seule exception, Benoît Ludgen qui grapille 3 petits points pour se positionner au-dessus de son ex-présidente de parti. Chez les socialistes, Elio Di Rupo reste en tête malgré ce repli. Seule Laurette Onkelinx se maintient. La soupe à la grimace est surtout libérale avec la famille Michel ou encore Guy Verhofstadt en net recul.

Quant au futur Premier Ministre, les sondés wallons voient Elio Di Rupo à 45 %, ne laissant que des miettes aux suivants, à savoir : 8 % à Verhofstadt, 6 % à Leterme, 5 % à Reynders.

Découvrez l’évolution des intentions de vote en Wallonie

Qui sont les primo-ministrables?

Flandre

Répartition des forces politiques en Flandre

Côté personnalités, Bart De Wever reste largement en tête avec 44 points. Il n’empêche, si son parti a encore gagné des points, il en a quand même perdu, à titre personnel, près de 12. Alexander De Croo signe la 2e dégringolade de cette édition du baromètre en passant de 28 à 20. Côté libéral, seul Guy Verhofstadt limite les dégâts. Du côté des socialistes, les pertes sont plus limitées pour Johan Vande Lanotte, Bruno Tobback et Frank Vandenbroucke. Le CD&V classe encore pas moins de cinq de ses hommes dans le « Top 20 » et, à l’exception de Wouter Beke,ils se maintiennent plus ou moins. Une situation qui contraste avec la chute libre au niveau des intentions de vote pour le parti.

Découvrez l’évolution des intentions de vote en Flandre

Bruxelles

Répartition des forces politiques à Bruxelles

A Bruxelles, Elio Di Rupo, au sommet depuis plusieurs baromètres, a encore creusé l’écart. Son dauphin est toujours Charles Picqué devant une Laurette Onkelinx en progression (+5%). Suivent Joëlle Milquet (elle aussi en progression) talonnée par le nouveau président du CDH, Benoît Lutgen (+6%). Jean-Michel Javaux est lui aussi en progression (+4 points). Côté libéral, c’est à nouveau douloureux : Guy Verhofstadt, Didier Reynders, Louis et Charles Michel sont en chute libre. Tout comme le FDF Olivier Maingain!

 

Retour au début de l'article


Ce sondage a été effectué par Dedicated Research par Internet du samedi 26 novembre (15 heures) au 30 novembre (10 heures) sur un échantillon strictement représentatif de 3008 électeurs belges. Les enquêtes ont été réalisées dans chacune des trois Régions de Belgique. La marge d’erreur maximale est de 3,3% sur les échantillons de Wallonie, de Bruxelles et de Flandre.

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :