Agences de notation : la théorie du complot (1e partie)

Standard and Poor's fait tomber les A...

Standard and Poor's fait tomber les A

L’agence de notation Standard and Poor’s (S&P) tire à nouveau sans ménagement en direction de l’Europe et ce, peu de temps après avoir dégradé la note de la Flandre (vous pouvez lire ou relire l’article ‘Après la note de la Belgique, Standard & Poor’s abaisse la note de la Flandre’ abordant le sujet). Dans le viseur, cette fois, on retrouve entre autre, les 6 derniers pays du Vieux Continent à bénéficier de la note triple A (à savoir l’Allemagne, l’Autriche, la Finlande, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas) mais aussi les grandes agences bancaires européennes et le fond de secours européen. Qu’en est-il et quelles peuvent être les motivations de l’agence pour agir de la sorte?

Europe : Standard and Poor’s tire à vue

S&P attaque les locomotives économiques de l’Europe

Michel Barnier : commissaire européen chargé des marchés financiers

Michel Barnier

Et le commissaire européen chargé des marchés financiers, Michel Barnier, de s’étonner du moment choisi pour cette annonce. «Sur la forme, ces appréciations interviennent trois jours avant un Conseil européen plutôt qu’après pour en évaluer l’impact» a-t-il relevé. Il s’est néanmoins refusé d’envisager que l’agence S&P ait volontairement choisi ce moment afin de mettre la pression sur les différents gouvernements européens : «Je ne vais pas faire de procès d’intention aux agences de notation, je ne mène pas de combat idéologique». Et de préciser que ce triple A est une appréciation et une opinion parmi d’autres.

Rainer Brüderle parti libéral allemand FDP

Rainer Brüderle

En Allemagne, par contre, le ton est tout autre. Menacé de perdre leur notation d’excellence en matière d’endettement, certains responsables se rebiffent. Rainer Brüderle, ténor du parti libéral FDP et ancien ministre de l’Economie déclare qu’il n’est « pas partisan des théories du complot mais quelquefois il est difficile de se défaire de l’impression que certaines agences de notation et certains gestionnaires de fonds américains travaillent contre la zone euro.

Comme pour avaliser ce point de vue, Standard and Poor’s a indiqué ce mercredi 7 décembre qu’elle plaçait sous surveillance négative la note triple A de l’Union Européenne en tant qu’entité à part entière.

FESF : attaque contre le Fond de soutien de la zone euro

Dans le même temps, Standard and Poor’s plaçait sous surveillance négative le Fonds de soutien de la zone euro (FESF). L’agence prendra une décision dans les trois mois et « si possible avant ». Soit juste après l’évaluation des pays apportant leurs garanties à ce même fond. Le FESF risque de voir sa note triple A dégradée de un voir (probablement) deux niveaux. Lundi, Standard and Poor’s avait placé sous surveillance négative les notes relatives à la dette à long terme de quinze pays de la zone euro, en ce inclues celles de l’Allemagne et de la France.

Le FESF est un organe de solidarité inter-pays au sein de la zone euro. Cet organisme financier a pour objectif de lever des fonds sur les marchés avec une garantie apportée par les Etats de la zone euro (proportionnellement à leur participation dans le capital de la Banque Centrale Européenne). Il bénéficie actuellement d’une note triple A qui lui permet d’emprunter à des taux avantageux sur les marchés. Cet argent est ensuite reversé aux pays en difficulté (Portugal, Irlande…) à des taux moindres que ceux qu’ils devraient payer sur les marchés vu leur note propre.

Fond Européen de Stabilité Financière

Fond Européen de Stabilité Financière

« Compte tenu de la structure du FESF, si nous devions abaisser la note d’un ou plusieurs pays de la zone euro, nous lui attribuerions la note la plus basse d’un pays de l’Union monétaire anciennement noté triple A », mentionne Standard and Poor’s dans son communiqué. Cela pourrait donc conduire à un abaissement de deux crans, dans le sillage de la France, qui est le pays bénéficiant d’un triple A le plus sérieusement menacé par l’agence S&P.

Les grandes banques dans également dans le viseur

Standard and Poor’s a annoncé qu’elle envisageait aussi, dans les prochains mois, d’abaisser la note de plusieurs grands établissements bancaires de la zone Euro, dont de nombreuses banques françaises (BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole, Crédit lyonnais…)et allemandes (Deutsche Bank, Commerzbank…).

Retour au début de l'article

Pensez-vous qu’il s’agisse d’une étonnante coïncidence? Que pensez-vous des agences de notation? N’hésitez pas à réagir en commentaire…

Cet article introduit une deuxième partie consacrée aux probables motivations cachées de S&P… ‘Agences de notation : la théorie du complot (2e partie)’ publié dernièrement sur ce même blog… Bonne suite de lecture!

Poster un commentaire

6 Commentaires

  1. aurel93

     /  13 décembre 2011

    Et qu’en pensent les agences de notation européennes??

    Répondre
    • Elle n’ont pas encore de vocation mondiale, tout comme les autres agences nationales (les chinois de Dagong, par exemple).
      Une fois que ce sera le cas, il pourrait y avoir un retour à une juste mesure des notations : celle d’un indicateur et pas d’un faiseur de pluie et de beau temps!

      Répondre
  2. Didier

     /  14 décembre 2011

    en tant que Français, je ne m’intéresse pas beaucoup à la politique belge en général mais j’aime bien le ton décalé de ce blog !

    Et puis à la vue de Maggie je crois que j’ai trouvé la femme de ma vie.

    DD

    Répondre
  1. Agences de notation : la théorie du complot (2e partie) « Marketing et communication politique
  2. Agence de notation : indépendance ou magouille |
  3. Interview de Bruno Wattenbergh : quelles sont les motivations des agences de notation? « Marketing et communication politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :