« Voeux de Noël » de Mohamed Ouriaghli : le buzz à oublier au plus vite!

Mohamed Ouriaghli, échevin de Bruxelles

Mohamed Ouriaghli

Créer le buzz est-il un but à part entière? Peut-on tout se permettre pour faire parler de soi? On peut se poser légitimement la question au vu de la douteuse tentative de voeux de Noël de Mohamed Ouriaghli, échevin des propriétés communales et du parc automobile de la ville de Bruxelles (PS). Car, au-delà du goût plus que douteux de la vidéo, de la réalisation technique lamentable, on peut se demander si cet étrange personnage ne prend pas la « plèbe » que nous sommes pour des imbéciles…

Traits d’esprits :

Découvrons le personnage au travers de quelques-uns de ses faits d’arme : les déclarations qu’il publie sur son site personnel sont partiales, partisanes, insultantes voire infantilisantes, à l’encontre de ses collègues (parfois même de son propre parti)…

  • A propos du Colonel Gennart (MR) : « Et si la défense des francophones n’était que le paravent d’ambitions personnelles… »
  • Mischaël Modrikamen (PP) est, amicalement j’imagine, surnommé « Modrikaminus ».
  • CDH 2012 : tête de Liste : Anne Milquet, deuxième : Justin Mampaka, Troisième : Beatrice Oldenhove, quatrième : Mustapha Fassi Fihri, cinquième : Latifa Razzouk, sixième : Sébastien Ceux, septième Gaelle Lutgen
  • A propos de lui-même : Ouri.be est partout, Ouri.be est en tout, Ouri.be voit TOUT… Ouri, travailler sérieusement, sans se prendre au sérieux!
  • A l’adresse de sa collègue :
    Communication de Mohamed Ouriaghli
  • « Mon nudiste chez les verts : racoleur et sans intérêt artistique particulier, dans les années 70, Paul Prébois incarnait un curé timide obligé de s’intégrer dans une communauté de nudistes. « Mon curé chez les nudistes » n’a jamais prétendu à une quelconque récompense cinématographique. il ambitionnait juste de faire rire. Et il n’est même pas sûr d’y être parvenu.
    Jérome Jolibois lui cultive le nudisme, non comme le film de Prébois, dans un but érotico-salace mais comme un véritable art de vivre près de la nature. Dès qu’il a l’occasion, Jolibois se fout à poil. Il a annoncé qu’il figurerait sur la liste Ecolo aux prochaines communales. Ecolo n’a pas encore annoncé si de ce choix de candidat sortira le slogan tout trouvé pour la campagne : nu comme un vert? »

Mohamed Ouriaghli se permettant de juger de l’intérêt artistique d’une oeuvre, je vous invite de ce pas à découvrir la sienne…

Voeux de Noël

Fausses vérités

Je me permettrai enfin de mettre en exergue une des nombreuses prises de position présentées de manière au mieux erronées… Le sujet abordé concerne les dettes des états, sujet fortement lié à de nombreux articles de ce blog abordant le délicat sujet de la crise économique actuelle.

Monsieur Ouriaghli dit ceci :

« Deux états sont pour le moment dans la ligne de mire : la Grèce qui a illustré des années durant la mauvaise gouvernance et l’Italie dont les frasques du Président du Conseil fatiguent le monde entier. Des proies bien faciles mais à y regarder de plus près, La Grèce a aujourd’hui une dette publique qui se monte à une fois et demi son Produit Intérieur Brut, celle de l’Italie à 118% du PIB. Gravissime alors que dans le même temps celle du japon dépasse 222% du PIB? »

Il relève d’une réelle malhonnêteté intellectuelle que de comparer la dette japonaise et celle grecque ou italienne. En effet, le grande majorité de la dette (soit 94 %) appartient aux japonais eux-même (50 % pour les ménages). Le pays se moque donc de ce que pourrait penser les agences de notation pour la simple et bonne raison qu’ils sont eux-mêmes propriétaires de la dette de leur pays.

Quand au personnage de Berlusconi, aussi discutable soit-il, je cherche encore à comprendre en quoi ses frasques et ses sorties déplacées (que vous pouvez consulter dans cet « Hommage » à Berlusconi) ont influencé la crise italienne…

Que dire de plus?

Je me permettrai de finir sur une dernière citation de Monsieur Ouriaghli lui-même, répondant à des attaques quant à la gestion de son porte-feuille communal : « Il est toujours facile de susciter une large adhésion populaire en effectuant des raccourcis simplistes, c’est ce qui fait le succès de toutes les campagnes populistes ». A qui le dit-il…

Et vous, que pensez-vous de ce genre de communication? Les techniques de buzz vous semblent-elles adéquates dans la communication politicienne? La trouvez-vous suffisamment pertinente et digne d’une personne censée représenter le peuple?

Retour au début de l'article

Poster un commentaire

2 Commentaires

  1. Très bon article, j’ai apprécié.

    Répondre
  1. Facebook : Charles Michel et ses vrais faux amis « Marketing et communication politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :