Système électoral : scrutin direct ou indirect?

Elections : types de scrutins

L’appréhension du fonctionnement politique, en Belgique comme ailleurs, est souvent longue et complexe. Que dire dès lors de la perception que l’on peut avoir de la politique d’un autre pays. En effet, on analyse souvent la situation au vu des connaissances que l’on a de son propre pays sans considérer que les fondements démocratiques que sont la constitution et le système électoral y sont totalement différents. Le mot est lâché… Qu’est-ce qu’un système électoral? Quels sont les différents types de scrutins? Quelles sont leurs spécificités? Quels sont les avantages d’un système par rapport à un autre? Plongeons ensemble dans les antres de notre démocratie…


Scrutin direct
Scrutin indirect


Qu’est-ce qu’un scrutin?

Le dictionnaire Larousse nous définit le scrutin (ou système électoral) comme « l’ensemble des opérations qui constituent un vote ou une élection ». On distingue le scrutin direct ou indirect, le scrutin uninominal ou plurinominal (ou de liste). Enfin, suivant la technique de représentation adoptée, le scrutin peut être majoritaire, proportionnel ou mixte.

Nous allons, dans cette série de 3 articles, analyser les spécificités et les intérêts de chaque type de scrutin.

Scrutin direct ou indirect?

Scrutin direct

Le scrutin direct propose un vote préférentiel : les électeurs peuvent choisir au sein d’une liste un ou plusieurs candidats. Les élus d’une liste sont choisis en fonction du nombre de voix que chacun d’entre eux a obtenu. Le scrutin direct présente l’avantage de représenter assez fidèlement la réalité politique du pays. Il peut par contre être biaisé par les candidats « tirant une liste », c’est à dire se présentant aux élections sans intention de siéger en cas de résultat suffisant. Les Pays-Bas, le Danemark, la Suède, la Norvège, l’Italie ou encore la Belgique ont adopté ce mode de scrutin.

élection type de scrutin explication

Scrutin indirect

Dans un scrutin indirect, l’électeur fait le choix de la liste dans sa totalité. Les candidats sont choisis dans l’ordre d’inscription sur la liste, en fonction du score obtenu par le parti. C’est donc celui-ci qui, par le choix de cet ordre de présentation, décide de ses élus potentiels en fonction du nombre de sièges qu’il espère. Le scrutin indirect a pour avantage d’opérer un certain filtrage dans la désignation de nos représentants, dans la mesure où ceux-ci sont présélectionnés par un groupe normalement « éclairé ». On peut alors espérer la désignation aux commandes de l’Etat d’une élite plus capable. Il peut par contre se positionner comme plus distant de l’avis du peuple. Il est d’application en Allemagne et à certains niveaux de pouvoir spécifiques dans de nombreux autres pays (comme au Sénat français).

Retour au début de l'article

Dans la suite cet article, découvrez les spécificités des scrutins de type majoritaire, proportionnel et mixte ainsi que des scrutins uninominaux et plurinominaux…


Sources d’informations

Larousse

Wikipédia

Poster un commentaire

2 Commentaires

  1. Système électoral : scrutin majoritaire, proportionnel ou mixte? « Marketing et communication politique
  2. Système électoral : scrutin uninominal ou plurinominal? « Marketing et communication politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :