Interview de Bruno Wattenbergh : quelles sont les motivations des agences de notation?

Bruno Wattenbergh - Expert, Manager, Professor, Editorialist

Bruno Wattenbergh

Cet article fait suite à l’intervention de l’expert en entreprise Bruno Wattenbergh, dans RTL Eco, ce lundi 16 janvier 2012… Il aborde ouvertement la problématique de la notation des pays par les agences de notation mondiales. Jour après jour, la théorie du complot économique compte de plus en plus d’adeptes. Le timing suspect des dégradations tient-il toujours de la coïncidence? Pourquoi est-on en droit de se poser des questions quant aux motivations des agences de notation? Et qu’en est-il de la pertinence des notes distribuées?

Qui est Bruno Wattenbergh?

Bruno Wattenbergh est titulaire d’un Bachelor in Business Administration à l’European University, d’une licence en sciences du travail à l’ULB et d’une post licence en management avancé à l’Ichec.

Professionnellement, il a créé l’Agence Bruxelloise pour l’Entreprise qu’il dirige toujours aujourd’hui. Il a été un des principaux contributeurs à la restructuration du Fonds Bruxellois de Garantie. Enfin, il est juge au Tribunal du travail de Bruxelles.

Bruno Wattenbergh a 40 ans, il est marié et a deux enfants.

Intervention de Bruno Wattenbergh

Suite à la dégradation de 9 pays (dont la France), une polémique (portant sur le timing choisi) est en train de se développer?

« Oui, depuis le début de la crise de la dette, ce timing suscite régulièrement colère et questionnement. La dernière décision de Standard & Poor’s intervient au moment même où les marchés se détendaient, laissant retomber les taux obligataires des pays européens en difficulté. C’est comme si cette détente allait à l’encontre des prévisions catastrophistes des agences de notation, si elles se sentaient obligées d’infirmer n’importe quelle appréciation positive des efforts pour redresser la zone euro. »

Dans tous les pays européens, on parle maintenant d’un complot…

« Oui, que ce soit le chef de la diplomatie allemande, le commissaire européen aux Services financiers, Michel Barnier, le Premier ministre François Fillon, le commissaire européen aux Affaires économiques Olli Rehn, ou même le Vatican : tout le monde ce week-end a mis le doigt sur le timing suspect des annonces de dégradation… »

Quelques exemples?

« Le 5 décembre dernier, 3 jours avant un sommet européen considéré comme crucial pour la survie de la zone euro, Standard & Poor’s annonce la mise sous surveillance négative de 15 des 17 pays membres de cette zone. »

La France dégradée par Standard & Poor's

La France dégradée par Standard & Poor's

Ou encore…

« Une dizaine de jours plus tard, alors que l’Italie vote un plan d’austérité drastique pour redresser ses finances publiques et obtient la confiance de son parlement, c’est Fitch qui annonce qu’elle pourrait abaisser la note des dettes souveraines de six pays, dont l’Italie … Et vendredi passé, à 100 jours pile du premier tour de l’élection présidentielle, la note de la France est dégradée… »

Quelles pourraient être les motivations ce timing suspect?

« Difficile d’affirmer avec certitude qu’il y a complot. Mais les agences de notation auraient des motivations…

  • La première serait que ces annonces, distillées au bon moment, augmentent la volatilité des marchés et donc le rendement financier de ceux qui savent en tirer les ficelles,
  • La deuxième, que cela dope les rendements des créanciers de la zone euro, qui sont de bons clients des agences de notation,
  • Troisième raison, les jugements des agences de notation reposent surtout sur des hypothèses idéologiques,
  • Enfin, si leur métier est d’évaluer les obligations émises par les entreprises, les agences connaissent en fait très mal le fonctionnement budgétaire des états. C’est ce que rappelait l’été passé David Wyss, ex économiste en chef chez Standards & Poor’s en disant que les agences ne connaissent pas mieux ces budgets que n’importe qui dans la rue… Effrayant, non?

Un chiffre pour conclure?

5 ans : c’est le temps qu’il faudrait pour que la France récupère son Triple A!

Retour au début de l'article

Pour poursuivre la réflexion

Que pensez-vous des agences de notation? Pensez-vous que les dégradations en cascade des pays européens tiennent du hasard? Avez-vous d’autres hypothèses d’explication? N’hésitez pas à réagir en commentaire…

Wikistrike : Perte du triple « A » français : complot anglo-saxon contre l’euro ?


Sources :

Slideshare de Bruno Wattenbergh

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :