Bruxelles selon l’Open VLD

Logo libéraux flamandsL’Open VLD vient de se faire remarquer par la publication d’une carte de Bruxelles « humoristique »… La capitale belge y est représentée sous des traits marquant son côté cosmopolite… Mais cette carte fait beaucoup de bruit côté francophone!

(suite…)

Publicités

Quand l’extrémisme religieux empêche le débat démocratique!

burqa bla bla : cri de guerre de Souhail Chichah

"Burqa-bla-bla", le cri de guerre de Souhail Chichah

Université Libre de Bruxelles, mardi 7 février 2012, 20h, la journaliste et essayiste Caroline Fourest et le Secrétaire de l’Académie Royale de Belgique Hervé Hasquin entament leur conférence « L’extrême droite est-elle devenue fréquentable? ». A peine ont-ils lancé le débat qu’un groupe d’intrus coiffés de voiles sème le trouble dans la salle…

(suite…)

« Voeux de Noël » de Mohamed Ouriaghli : le buzz à oublier au plus vite!

Mohamed Ouriaghli, échevin de Bruxelles

Mohamed Ouriaghli

Créer le buzz est-il un but à part entière? Peut-on tout se permettre pour faire parler de soi? On peut se poser légitimement la question au vu de la douteuse tentative de voeux de Noël de Mohamed Ouriaghli, échevin des propriétés communales et du parc automobile de la ville de Bruxelles (PS). Car, au-delà du goût plus que douteux de la vidéo, de la réalisation technique lamentable, on peut se demander si cet étrange personnage ne prend pas la « plèbe » que nous sommes pour des imbéciles…

(suite…)

Manifestation, le choix de la dignité

Manifestations à Bruxelles - casseur et pillage

Manifestations congolaise à Bruxelles

Tous les moyens sont-ils permis pour faire passer un message, aussi pertinent soit-il? C’est une question qu’on est en droit de se poser après la fin d’année d’échauffourées qu’une partie de la communauté congolaise de Belgique nous a offerte, sur les pavés bruxellois. Pillages de magasins, voitures vandalisées ou brûlées, dégradations gratuites… Loin de moi l’idée de juger ici la pertinence de leurs actions ou de réfuter les exactions et autres manipulations électorales constatées au Congo, que du contraire. Mais est-ce vraiment le seul moyen de se faire entendre? Posons-nous simplement la question : jusqu’où peut-on aller au nom de la liberté d’expression?

(suite…)